Entreprises de design de vetements

Les ventes enregistrées sur le montant fiscal doivent être payées par les contribuables qui vendent des biens à la situation de personnes physiques sans mener de campagnes financières et par les agriculteurs calculés sous forme de somme forfaitaire. Cas de non-divulgation de la composition des ventes avec des sanctions régies par une loi spécifique. Les contribuables bénéficient souvent de la volonté de ne pas s'acquitter de l'obligation qui leur incombe ou, en fait, de preuves d'irrégularités fréquentes comprennent le manque de contrôle sur les limites du chiffre d'affaires donnant le droit d'enregistrer des ventes à l'aide de registres, les entités sont tenues de tenir des registres.

L'obligation de tenir des registres avec le paiement de caisses enregistreuses n'est pas une illusion, car elle se caractérise par l'imposition de sanctions aux entités découlant des dispositions de la loi sur la taxe sur les produits et l'assistance. En d’autres termes, le non-respect des dispositions légales qui prévoient l’obligation de tenir des registres à l’aide de caisses enregistreuses est associé à de lourdes sanctions, c’est-à-dire qu’il ne vaut pas la peine de le risquer ici. Tous les responsables ne sont pas conscients de ce fait et ne connaissent pas la loi.

Selon art. 111 par. 2 sur la taxe sur les matériaux et les services, le responsable du bureau des impôts ou du bureau du contrôle fiscal peut percevoir une pénalité sévère correspondant à 30% de la taxe perçue lors de l’achat de produits ou de services. Dans le cas de personnes physiques ayant commis un défaut de gestion des documents, une telle entité est coupable d'une infraction fiscale ou d'un crime. Il est inutile d'essayer de tromper les autorités à ce sujet et, surtout, de s'adresser à un comptable ou à un avocat qui veillerait à ce que l'entrepreneur respecte les dispositions légales.

En ce qui concerne les ventes enregistrées à l'aide de caisses enregistreuses, il convient de noter que l'obligation fiscale ne couvre que les défaillances prévues par l'appartement à partir du 1er décembre 2008, c'est-à-dire à partir du moment où le statut juridique de la succession est entré. dispositions légales. Ici, pour réussir en cas d'erreur, les autorités chargées de l'application de la loi ne seront pas intéressées par la responsabilité juridique, fiscale et pénale, car la période antérieure au 1er décembre 2008. apprend à l'état expiré, puis les lois statutaires sont suspendues.